Max – Sarah Cohen-Scali

Hey tout le monde !

Après plus d’un an et demi, j’ai enfin sorti Max de ma PAL, et je regrette presque de pas l’avoir lu plus tôt !

Résumé :

43067689_1880760772045667_2376475477268234240_n.jpg« 19 avril 1936. Bientôt minuit. Je vais naître dans une minute exactement. Je vais voir le jour le 20 avril. Date anniversaire de notre Fürher. Je serai ainsi béni des dieux germaniques et l’on verra en moi le premier-né de la race suprême. La race aryenne. Celle qui désormais régnera en maître sur le monde. Je suis l’enfant du futur. Conçu sans amour. Sans Dieu. Sans loi. Sans rien d’autre que la force et la rage. Je mordrai au lieu de téter. Je hurlerai au lieu de gazouiller. Je haïrai au lieu d’aimer. Heil Hitler ! »Max est le prototype parfait du programme « Lebensborn » initié par Himmler. Des femmes sélectionnées par les nazis mettent au monde de purs représentants de la race aryenne, jeunesse idéale destinée à régénérer l’Allemagne puis l’Europe occupée par le Reich.

Mon avis :

Max est un petit garçon dont la mère est une prostituée et son père un SS. Il est né dans le cadre du programme « Lebensborn« , qui consiste à faire naître des enfants de la « race aryenne ».
C’est ainsi que Max va être embrigadé dès son plus jeune âge.. même lorsqu’il vient à peine de naître.

J’ai été chamboulée par ma lecture, j’ai ressenti un tas d’émotion. J’ai été énervée, émue, en colère.
Sarah Cohen-Scali nous partage les pensées de Max dans les moindres recoins et parfois, cela m’a glacé le sang, donné des frissons.
Il a été élevé et éduqué dans les haines de juifs et dans l’esprit que la race aryenne « soit supérieure » ; mais n’oublions pas que ce n’est qu’un enfant.

J’ai vraiment ressenti une sorte d’addiction à cette lecture. Savoir ce qu’il allait arriver à Max, mais aussi aux autres personnages ; je pense notamment à Lukas qui est un personnage qui m’a particulièrement touchée et à cause de lui, j’ai eu les larmes aux yeux plus d’une fois.

La plume de l’auteure est si simple mais si puissante. Elle écrit sans filtres des moments horribles, et en même temps, elle fait parler un petit garçon d’entre quelques jours et 9 ans…

Je vous recommande vivement cette histoire pour laquelle j’ai eu un presque coup de coeur. Une lecture sur une période de l’histoire sombre, mais très intéressante.
Il y a bien entendu une part de vérité mais aussi une part de fiction.

Je lui ai mis un 18/20.

En attendant de prochains articles, je vous souhaite d’excellentes lectures.
Andréa ❀

20 réflexions sur « Max – Sarah Cohen-Scali »

  1. Le sujet reste quand même très dur du coup, même si ce livre a l’air super, je sais qu’actuellement je ne suis pas vraiment dans le bon mood pour me lancer dedans.. Mais j’ai lu Lebenstunnel de Oxanna Hope (je l’ai d’ailleurs chroniqué) qui parle de ce thème également et j’avais vraiment beaucoup aimé !

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai lu Max il y a quelques années, et je confirme : il est vraiment bien ! Le nazisme vu à travers l’un de ces enfants aryens embrigadés dès leur naissance rend ce roman original alors qu’il traite d’un sujet connu.
    Oui, ce livre est cash, oui, certains passages sont même très durs, mais n’oublions pas qu’il s’agit là d’un livre choc et que choquer reste la meilleure manière d’éveiller les consciences sur les atrocités commises par certains et certaines…

    En tout cas merci pour cette critique ! Puisse-t-elle donner envie à beaucoup de découvrir ce roman !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s